Home > Projects > Robert FRANK : Invité d’honneur

Robert Frank est un chercheur spécialisé dans la biologie et la pathologie bucco-dentaires.Il a dirigé une Unité de Recherches CNRS puis INSERM à Strasbourg, étudiant pendant des années les ultrastructures grâce à la microscopie électronique à haute résolution (observation des structures moléculaires et atomiques).A la fin de son mandat de Doyen à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Strasbourg, il s’est initié à la peinture à l’huile avec Georges Hanskens (peintre mulhousien).

C’est tout naturellement qu’il en est venu à pratiquer le Nanoart: peinture de l’infiniment petit, qui se pratique à l’échelle du nanomètre (un nanomètre= 1/1000ème du micron). Le Nanoart se situe au carrefour des arts, des sciences et de la technologie, et résulte des observations réalisées à l’aide de moyens d’observation comme les microscopes électroniques, les microscopes à effet tunnel, à sonde atomique et à sonde locale qui permettent de manipuler, avec précision, des molécules et des atomes et ont notamment donné naissance aux nanosciences.

Contrairement à Cris Orfescu de Los Angeles, chef de file des peintres en Nanoart, qui colore des clichés en noir et blanc de microscopie électronique à balayage par ordinateur assisté, Robert Frank pratique la peinture à l’huile.En 2008 il dépose auprès de l’INPI le concept de la peinture nanoscopique, une peinture figurative, respectant la réalité scientifique.Son travail illustre 2 types de nanoparticules:les nanoparticules inertes, un véritable monde, incluant les nouvelles molécules élaborées par les nanosciences, et les nanoparticules vivantes (virus, bactéries, éléments tissulaires et cellulaires).

Un voyage coloré autour de l’intimité de nos cellules, carrefour de nos sens tactiles, visuels, auditifs, gustatifs, odorants et base de toutes nos émotions.Un voyage réaliste vers l’infiniment petit.

Robert Frank is a researcher specialized in biology and dental oral pathology .He directed in Strasbourg, a research unit in NCSR (National Center for Scientific Research) and INSERM, studying for years ultrastructure with electron microscopy high resolution (observation of molecular and atomic structures). At the end of his term as Dean of the Faculty of Dental Surgery in Strasbourg, he was initiated into oil painting by Georges Hanskens (Mulhousian painter).

It is naturally that he came to practice Nanoart: painting of the infinitely small, which is practiced to the nanometer scale (a nanometer = 1/1000th of a micron). The Nanoart lies at the crossroads of art, science and technology. It results from observations made ​​with special electronic microscope which allows to manipulate with precision molecules and atoms and gave rise to nanoscience.

In contrast to Cree Orfescu from Los Angeles, leader of Nanoart painters, which colors black and white shots with a computer. Robert Frank practice oil painting. In 2008, he filed with the INPI the concept of nano painting, figurative painting, respecting the scientifique reality. His work illustrates two types of nanoparticles: inert nanoparticles, a real world, including new molecules developed by the nanosciences, and alive nanoparticles (viruses, bacteria, tissue and cellular components).

A colorful journey around the privacy of our cells, the crossroads of our tactile senses, visual, auditory, taste, odor and foundation of all our emotions.Un realistic trip towards the infinitely small.